Historique & Chiffres clés

Historique

historique-annee1960

Du Hall 12 à la Maison de l'Avocat

Les années 1960 - 70

Très fortement tournée jusqu'alors vers le secteur de la construction navale de navires de moyen tonnage, c'est au cours de la décennie 1960-1970 que la Société des Ateliers et Chantiers de Bretagne, ACB, a décidé de se diversifier dans des domaines d'activités porteurs : l'élaboration de machines de hautes technologies.

Un des axes du déploiement était la conception et la réalisation de machines spéciales devant être exploitées en milieu hostile et, notamment, au fond des mers et sous rayonnements ionisants.

Le milieu hostile, comme son nom l'indique, ne peut pas être pénétré par l'homme pour lui permettre d'accéder auprès d'un équipement préalablement installé afin d'en effectuer sa mise au point ou sa maintenance in situ. C'est la raison pour laquelle le Hall 12 a été construit : dans une ambiance propre et sécurisée, il permettait l'intervention des metteurs au point et conducteurs des machines destinées à un milieu hostile, notamment, sous rayonnements ionisants, le domaine nucléaire.

 

Les années 1980

En 1980, le Hall 12 a été conçu pour recevoir les ponts perches devant manipuler les casiers de combustibles irradiés stockés sous eau à l'usine de retraitement de La Hague.

Le Hall 12 est principalement équipé d'un pont ayant une hauteur sous crochet importante, de poutres réglables en hauteur et en écartement, et destinées à recevoir les chemins de roulement des ponts perches, une piscine permettant d'effectuer les essais sous eau, elle-même prolongée par un puits profond de quelques mètres afin de soumettre les éléments électromécaniques des grappins de préhension des casiers à des pressions d'eau analogues à celles du site.

A partir de 1987, l'activité nucléaire d'ACB prend un important virage et concentre ses efforts sur une nouvelle compétence très contraignante : la télé robotique d'intervention en milieu hostile. Il s'agit de réaliser des interventions de type ''pompier'', donc, dans l'urgence, et en milieu hostile, donc, sans intervention de l'homme.

 
historique-annee1990

Les années 1990

En décembre 1991, une fissure était détectée sur une soudure d'un couvercle de cuve de la centrale du Bugey. EDF passait quatre commandes à quatre sociétés différentes. Seules deux sociétés surent relever le défi technique. ACB, arrivée la première, fut en conséquence la seule à intervenir avec la technique du ressuage.

L'équipement adopté est un robot à deux dimensions dont le calibrage (détermination de la position initiale du robot) est effectué en télé opération. De multiples outils ont été développés : contrôle par courants de Foucault, ultra-sons, ressuage, usinage de pièces gênant l'accès, etc... En partant de la feuille blanche, ce robot a été conçu, réalisé et mis au point en 10 semaines avec une mobilisation de 120 personnes hors sous-traitants.

Puis ALSTHOM, devenue ALSTOM, a utilisé cet atelier pour tester des pompes de grandes dimensions.

 
historique-annee2000

Les années 2000

 Dans le cadre du réaménagement de l'île de Nantes, la municipalité a acheté le Hall 12 et l'a rebaptisé la Halle 12. Par la suite elle a été cédée au Barreau des Avocats de Nantes.

En mars 2004, des études de faisabilité de construction d'une nouvelle Maison de l'Avocat font état de l'hypothèse de la Tour n°12 ainsi que de 3 autres emplacements potentiels. Les fondations et la structure du Hall 12 ont été gardées. Plusieurs niveaux ont été réalisés et aménagés. Les façades ont été équipées de plaques de polycarbonate translucide. La transformation a été lancée début 2008.

Les services de l'Ordre et de la CARPA ainsi que la crèche, déménagent en juin 2009 pour occuper les nouveaux locaux de la Maison de l'Avocat. Le Président de Nantes Métropole, M. Jean-Marc AYRAULT, et le Bâtonnier du Barreau de Nantes, Me Philippe JOYEUX, ont inauguré ce bâtiment le 18 septembre 2009. La Maison de l'Avocat de Nantes a redonné vie à cet outil industriel de simulation, situé tout prés du Tribunal de Grande Instance de Nantes.

 

Chiffres clés

900 : nombre d'avocats inscrits au Barreau de Nantes
+ 73 % : de 2002 à 2012, le Barreau de Nantes a connu l'accroissement national le plus important de France
350 : nombre d'avocats volontaires aux consultations gratuites
60 000 : nombre d'avocats en France
11ème Barreau de France
1er Barreau du Grand Ouest

Augmentation du nombre de consultations gratuites :

2012 : 700
Février 2013 : le Bâtonnier Jacques LAPALUS propose les consultations gratuites, ouvertes à tous, sans critères de revenus.
2013 : 4000
2014 : 6500

 
 
 

Trouver un avocat

Paramètres avancés
Par ordre alphabétique