tunnel1

Reconduction de la Grève des avocats jusqu'au vendredi 17 janvier 2020

greve nantes_janv 2020
13/01/2020
les avocats du barreau de Nantes ont décidé de poursuivre la cessation de toutes les activités judiciaires et juridiques, consultations gratuites comprises, jusqu’au 17 janvier 2020 inclus ; cette grève sera reconductible le cas échéant.

banniere grève_nantes

 

A l’appel des instances représentatives de la profession (Conseil national des barreaux et Conférence des bâtonniers), les avocats du barreau de Nantes sont en grève « dure » depuis le mercredi 8 janvier 2020.

Le gouvernement reste sourd à la situation critique des avocats qui ne souhaitent pas voir leur régime autonome de retraite démantelé. Ainsi, ils n’ont pas d’autre choix que de durcir les actions engagées.

Modalités pratiques de cette grève « dure »

L’assemblée générale extraordinaire du barreau de Nantes s’est réunie ce lundi 13 janvier 2020 et a décidé de poursuivre la cessation de toutes les activités judiciaires et juridiques, consultations gratuites comprises, jusqu’au vendredi 17 janvier 2020 inclus.

Cette grève sera reconductible le cas échéant.

Cela signifie plus généralement l’arrêt de toutes désignations (contentieux des libertés, droit des étrangers, des mineurs, permanences pénales, gardes à vue, permanences liées à l’accès au droit…).

Les cabinets d’avocats seront fermés au cours de cette période et les rendez-vous ne seront pas assurés. L’accueil de la maison de l’avocat sera fermé au public et les demandes de consultation gratuite suspendues.​

Rappels des enjeux de la réforme du régime de retraite des avocats

L’enjeu est important pour la profession d’avocat, dès lors qu’il emporterait la disparition du régime autonome de retraite, actuellement géré par la Caisse Nationale des Barreaux Français (CNBF).

Ainsi, malgré la forte mobilisation de la profession, les 16 septembre et 5 décembre 2019, le gouvernement se refuse à reconnaître la pertinence du régime actuel, dont la pérennité est assurée dans le temps grâce à sa gestion prudente, alors que les avocats contribuent chaque année pour près de 100 millions d’euros, sans contrepartie, au Fonds de Réserve pour les Retraites.

Ils contestent notamment l’augmentation du taux de cotisations de 14% à 28%, impactant largement le revenu des avocats. La réforme prévoit également une diminution de la retraite minimum versée à chaque avocat, qui passerait de 1416€ à environ 1000€.

 

Trouver un avocat

Paramètres avancés
Par ordre alphabétique